COMMUNIQUÉ

Communiqué de presse

POUR UNE ÉCONOMIE VIABLE EN 2030, LE QUÉBEC A BESOIN D’UN PLAN D’ACTION CRÉDIBLE… Et pour l’instant, le gouvernement Legault a les mains vides…

Montréal, le 18 juin 2020 -  Un article publié ce matin dans La Presse révèle que le plan “vert" du gouvernement du Québec ratera sa propre cible de réduction de 37,5 % d’ici 2030, une cible qui demeure en-deçà des exigences fixées par la science. Plusieurs groupes environnementaux et sociaux s’unissent pour exprimer leur inquiétude et exiger un plan d’action économique vert, juste, crédible et rigoureux, à la hauteur du défi climatique. 

Selon les groupes, le gouvernement Legault a le devoir d’être pragmatique et de faire la démonstration claire et concrète des actions qu’il entend prendre, dans chaque secteur d’activités économiques du Québec.  Son plan doit engager chaque ministère et mobiliser l’ensemble de la société québécoise dans un virage vers une transition juste et verte, soutenue et coordonnée par le gouvernement. Des objectifs précis et des indicateurs de performances rigoureux devront accompagner ce plan pour mesurer l’efficacité des actions.

Depuis plusieurs semaines, les appels de la société civile se multiplient pour demander une relance économique verte et juste. Du milieu économique aux groupes environnementaux, en passant par les grandes centrales syndicales, les groupes communautaires, le secteur de la santé et les groupes citoyens, tous voient en ces plans de relance économique une opportunité sans précédent pour mettre en oeuvre des solutions qui nous permettront également de répondre à l'autre crise:la crise climatique. 

Certains, comme le Pacte pour la transition, ont proposé les bases d'un plan d'action pour une transition verte et juste, le Groupe des 15 a aussi amené son lot de solutions et d'autres sont en cours d'élaboration dont Québec ZEN, du Front commun pour la transition énergétique. Il existe une incroyable expertise québécoise concernant les solutions à mettre en place. Le gouvernement a le devoir d'élaborer son plan en consultant les différents acteurs de la société civile dans un esprit de concertation et dialogue social, pour passer à l’action.  

La volonté populaire s'est clairement exprimée à travers un sondage publié la semaine passée et qui révélait que 83% des Québécois.es veulent que le gouvernement en fasse autant ou plus pour lutter contre les changements climatiques et pour protéger l’environnement. Aussi, 72% considèrent qu’il y a urgence d’agir pour lutter contre les changements climatiques et protéger l’environnement. Notre gouvernement a un fort appui pour agir avec ambition face à la crise climatique. Il peut s'appuyer sur ce large consensus pour mettre en oeuvre les meilleures pratiques vers une économie viable.

Malheureusement, les signes envoyés par le gouvernement ces dernières semaines vont souvent à contre-courant des gestes que nous devrions poser. Constatant l’absence du ministre de l'Environnement dans le comité de relance économique, et suite au dépôt du très controversé projet de loi 61, on ne peut qu'être inquiet face au manque de vision et d'ambition de notre gouvernement qui n'arrive visiblement pas à passer de la parole aux actes.

Les solutions sont là. La volonté est claire. La balle est dans le camp du gouvernement.

Note:

Les groupes rappellent que la cible actuelle du gouvernement, qui prévoit une réduction des émissions de GES de 37,5% d'ici 2030, est très en deçà de ce que la science préconise. La science exige une réduction des émissions mondiales de CO2 de l'ordre de 50% d'ici 2030 si l’on souhaite limiter le réchauffement global à 1,5°C comme le prévoit l'Accord de Paris. La cible actuelle du Québec doit donc être revue pour être plus ambitieuse et correspondre aux exigences de la science. 

-30-

Signataires

Le Pacte pour la transition

Greenpeace Canada

Fédération autonome de l’enseignement (FAE)

ENvironnement JEUnesse (ENJEU)

Mouvement écocitoyen UNEplanète

La Planète s’invite au Parlement

Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles

Mères au front

Front d'action populaire en réaménagement urbain

Action Climat Outaouais (ACO)

Action Environnement Basses-Laurentides (AEBL)

Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Coalition solidarité santé

Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME)

Pastorale sociale - Église catholique à Montréal

Nature Québec

Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain

Le Projet de la réalité climatique Canada

Fondation David Suzuki

 

 

Les journalistes et médias peuvent contacter:
​Rosemonde Communications
Rosemonde Gingras
rosemonde@rosemondecommunications.com
514.458.8355​
Pour toute autre question : info@lepacte.ca

Pour des visuels du PACTE, Cliquez sur l'image: