COMMUNIQUÉ

Communiqué de presse

PACTE POUR LA TRANSITION :

Plus d’un quart de million de signataires en moins d’un mois

Montréal, le 7 décembre 2018 – Un mois après son lancement, déjà plus d’un quart de million de personnes ont signé le Pacte pour la Transition afin d’exiger des pouvoirs publics qu’ils mettent la science au cœur de leurs décisions et agissent immédiatement de façon responsable face aux changements climatiques et à la crise écologique. Une mobilisation sans précédent et en tout point exceptionnelle, tant par son ampleur que par la rapidité avec laquelle les gens continuent de rejoindre le mouvement. Du jamais vu au Québec et au Canada!

Lancé le 7 novembre dernier en réponse à l’appel du Secrétaire général des Nations unies pour une mobilisation massive de la société civile face à l’urgence climatique, le Pacte a permis de mettre en lumière que le vent pour la transition énergétique et écologique souffle fort au Québec. «Depuis le lancement, nous avons reçu des dizaines de milliers de messages et de témoignages de gens qui passent à l’action, souhaitent en faire plus, et s’impatientent de voir les pouvoirs publics emboîter le pas plus rapidement.» de souligner Dominic Champagne, initiateur du Pacte.

En dépit de certaines critiques adressées au Pacte et aux artistes qui sont sortis en masse pour appuyer les scientifiques, la très vaste majorité des gens remercient vivement les instigateurs d’avoir initié le Pacte. «Ce sentiment de ne pas être seule à m’inquiéter et à agir, que nous sommes ensemble, et que par la force du nombre, nous pourrons imposer au gouvernement d’agir avec courage et vision, voilà qui est rafraîchissant face au marasme dans lequel on se sentait jusqu’ici», exprime Anne Dufresne, une signataire, dans un message adressé à l’équipe du Pacte.

En plus des citoyen(ne)s signataires de tous âges, origines et régions de la province, une multitude de villes et de villages, d’entreprises, de musées, d’écoles, de cégeps et des milliers d’autres organisations ont donné leur appui à l’initiative et se mobilisent autour du Pacte. «On sent le Québec clairement en mouvement. Il se passe quelque chose, notre appel résonne par-delà nos frontières, nous avons reçu de nombreuses demandes pour un Pacte Canada, un Pacte Europe, et un Pacte le monde. Pour l’heure, nous prenons le temps d’organiser la suite, de mobiliser nos alliés, de préparer l’année 2019 qui s’annonce bien chargée. Rappelons-nous qu’il y a un mois, le Pacte n’existait pas et que la suite, il nous reste à l’écrire ensemble», précise Sophie-Anne Legendre, coordonnatrice au Pacte.

Encore cette semaine, pendant la COP24, le secrétaire général des Nations Unies déclarait: «Le changement climatique avance plus vite que nous, et nous devons rattraper notre retard le plus vite possible avant qu'il ne soit trop tard. Pour beaucoup de gens, de régions et même de pays, c'est déjà une question de vie ou de mort.»

«Nous avons le devoir de répondre à cet appel dans l’ensemble de nos politiques publiques. Nous invitons le gouvernement Legault à passer rapidement de la paroles aux actes en appuyant chaque décision sur des expertises rigoureuses qui assureront que tous les choix d’investissements iront dans le sens d’une réduction de nos émissions de GES», de conclure Dominic Champagne.

À propos du Pacte pour la transition : Les signataires du PACTE s’engagent à poser des gestes concrets pour réduire leur empreinte écologique et carbone. En contrepartie, sachant que la somme de leurs gestes ne fera pas le poids face à l’ampleur de la crise, ils exigent des gouvernements qu’ils agissent immédiatement de façon responsable, en mettant la science au cœur de leurs décisions. Entre autres demandes, les signataires exigent que toutes les décisions politiques des gouvernements passent le crible de leurs impacts sur le climat dans le respect de nos engagements.
Des marches pour le climat auront lieu partout dans le monde ce samedi le 8 décembre. Au Québec, d’Alma à Val David en passant par Montréal, de nombreux signataires du Pacte marcheront pour que La planète s'invite au parlement.

-30-
Les journalistes et médias peuvent contacter:
​Rosemonde Communications
Rosemonde Gingras
rosemonde@rosemondecommunications.com
514.458.8355​
Pour toute autre question : info@lepacte.ca

Pour des visuels du PACTE, Cliquez sur l'image: