COMMUNIQUÉ

Communiqué de presse

Dominic Champagne conclut son engagement pour le Pacte… et livre le fond de sa pensée

Montréal, le 5 novembre 2020. Dans les tout premiers jours qui ont suivi le lancement du Pacte en 2018, près de 300 000 Québécois.es sont engagés.es à faire leur juste part pour le climat au cours des deux prochaines années, et à mettre au défi les gouvernements d’en faire autant.

Au terme de ces deux ans, où en sommes-nous aujourd’hui ?

Un sondage Léger, réalisé pour le compte du Pacte à la fin octobre, révèle ce matin l’état d’esprit de la population québécoise :

  • 85 % des Québécois.es considèrent que l’urgence climatique est un enjeu PLUS important et AUSSI important qu’il y a deux ans;
  • Seulement 17 % des Québécois.es considèrent que les actions des gouvernements ont été suffisantes dans la lutte au réchauffement climatique
  • 81 % des Québécois.es considèrent que la lutte aux changements climatiques doit faire partie des priorités des gouvernements dans leur plan de relance économique post-pandémie.

 

Dominic Champagne

Après deux ans à temps plein pour le Pacte, tel que convenu Dominic Champagne conclut son engagement et retourne à ses activités professionnelles : « Continuons de nous mobiliser, car pour cette crise-là, il n’y aura pas de vaccin! »

Pour connaître et lire Le fond de sa pensée, consultez le texte en entier ici.

Une contribution indéniable

Tous s’entendent pour reconnaître l’effet multiplicateur du Pacte et l’impact de sa contribution.

Pour Greenpeace « Le Pacte a inspiré des centaines de milliers de personnes et l’admirable collaboration de scientifiques, d’artistes et de citoyen.ne. s qu’il a générée trace la voie à l’escalade de la pression qui sera nécessaire pour que nos gouvernements respectent enfin la science du climat. » - Patrick Bonin, Responsable de la campagne Climat-Énergie

Pour La Fondation David Suzuki « Le Pacte a été un grand catalyseur de la volonté de changement à un moment charnière dans la prise de conscience de l’urgence climatique. La responsabilisation réciproque entre les citoyen.ne.s et l’État, l’idée que l’un a besoin de l’autre pour avancer et rehausser le niveau d’ambition et poser les gestes courageux qui s’imposent, c’est une logique qui est là pour rester. » - Diego Creimer, co-directeur général

Pour la Chaire Mobilité à la Polytechnique de Montréal « Le Pacte a été une véritable bouffée d’air frais!  Réussir à mobiliser scientifiques, artistes, communautés, citoyen.ne.s pour combattre l’inertie ambiante des décisions automatiques et engendrer un changement de cap vers un monde plus sobre et juste est un exploit. J’ai toujours été convaincue que la science peut et doit soutenir la prise de décision. Le Pacte a pris les meilleures connaissances sous son aile, les a démocratisées en invitant tous et toutes à s’engager dans la transition et a marqué le Québec d’une nouvelle conscience qui continuera à faire écho dans les prochaines années. » - Catherine Morency, titulaire de la Chaire Mobilité et co-titulaire de la Chaire en transformation du transport

Pour La Planète s’invite au parlement « Nous ne remercierons jamais assez l’équipe du Pacte pour le travail gigantesque accompli ces deux dernières années, travail qui a grandement contribué à rehausser le débat au Québec sur le dérèglement climatique. L’urgence est désormais admise par tout le monde. Maintenant, à nous de relever le défi et de forcer nos gouvernements à se montrer à la hauteur. » - François Geoffroy, instigateur du mouvement LPSAP

Pour Nature Québec « Un important travail de sensibilisation et de mobilisation a été réalisé par le Pacte. Il a contribué à notre prise de conscience collective que nous sommes en urgence climatique. Le Pacte nous a aussi aidé à réaliser que nous avons le devoir d'exiger de nos gouvernements des actions ambitieuses pour mettre en oeuvre une nécessaire transition vers une société carboneutre et juste. » - Alice-Anne Simard, directrice générale

Pour Marouane Joundi, co-porte-parole en 2019 de La Planète s'invite à l'Université « Le Pacte pour la Transition a réussi la triple tâche d’élever l’enjeu climatique hors des espaces traditionnels, de défier nos leaders politiques avec intransigeance, audace et originalité et de mobiliser les Québécoises et les Québécois dans le chemin prometteur et indispensable de la citoyenneté écologique. »

À PROPOS - LE PACTE POUR LA TRANSITION

Le « Pacte pour la Transition » a été lancé en novembre 2018 en réponse à l’urgence climatique déclarée par les experts du GIEC et à l’invitation d’António Guterres secrétaire général des Nations Unies. En vertu de ce pacte, les quelque 300 000 signataires se sont engagés à faire leur juste part, à la hauteur de leur capacité, en retour de quoi ils ont exigé des dirigeants politiques un engagement à la hauteur de la crise climatique annoncée par les scientifiques du monde entier.

Le comité scientifique du Pacte, piloté par Laure Waridel, a permis de nombreuses représentations adressées principalement au gouvernement Legault : Feuille de route pour un Québec plus prospère et plus vert,  un projet de loi climat,  101 idées pour le  climat, une importante consultation populaire, ce qui a donné lieu à la base d’un plan économique concret, 101 idées pour la relance rendue publique en juin dernier. C’est aussi dans la foulée du Pacte que le livre « La transition, c’est maintenant » a été publié.

Le Pacte a également contribué à la mobilisation en constante croissance de la société civile qui a culminé avec la marche pour le climat du 27 septembre 2019 en compagnie de Greta Thunberg dont il a été l’hôte, en plus de participer activement à la résistance au projet de Gazoduc GNL Québec par la production de vidéo d’informations et le dépôt d’un mémoire aux audiences du BAPE sur la question. En plus de participer à la commission parlementaire consacrée à l’étude du projet de loi 44, visant principalement la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification.

Aux termes des deux dernières années, 380 événements sous forme de conférences et d’activités de mobilisation ont eu lieu aux quatre coins du Québec.

Finalement, le Pacte a généré un impact médiatique indéniable avec plus de 1523 articles et entrevues au centre d’une revue de presse totalisant quelques milliers de pages.

-30-

Source :

Le Pacte pour la Transition

Lepacte.ca

Facebook : facebook.com/pourlepacte / Twitter et Instagram: @pourlepacte / #lepacte

 

Médias :

Rosemonde Communications / Rosemonde Gingras

rosemonde@rosemondecommunications.com

514.458.8355

 

Les journalistes et médias peuvent contacter:
​Rosemonde Communications
Rosemonde Gingras
rosemonde@rosemondecommunications.com
514.458.8355​
Pour toute autre question : info@lepacte.ca

Pour des visuels du PACTE, Cliquez sur l'image: